RGPD

Votre choix concernant les cookies sur ce site

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, mesurer l'efficacité de nos publicités et offrir une expérience plus sûre. En naviguant sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour collecter des informations sur et en dehors se Sarbacane Pour en savoir plus, consultez notre Politique relative aux cookies ou rendez-vous dans vos préférences en matière de cookies pour gérer vos paramètres.

done Votre adresse a bien été enregistrée
close
error_outline Email invalide
close

Prendre rendez-vous avec un consultant

Discutons :

- de vos enjeux marketing

- de vos besoins fonctionnels

- d'un niveau d'accompagnement adapté

Essayer gratuitement

Blog Sarbacane

Le blog de l'actualité marketing : retrouvez conseils, bonnes pratiques et nouveautés pour maîtriser votre communication multi-canale.

Blog Sarbacane

Relancez automatiquement les destinataires de vos campagnes emailing

Relancez automatiquement les destinataires de vos campagnes emailing

Recevez les bonnes pratiques pour optimiser vos campagnes emailing

Programmer une relance nécessite souvent de paramétrer une nouvelle campagne emailing. Cela signifie reconfigurer à nouveau l’ensemble des paramètres de votre campagne, puis programmer l’envoi sur une partie de la liste de contacts d’une précédente campagne en segmentant selon vos critères (a ouvert / a cliqué / n’a pas ouvert / n’a pas cliqué, etc.) . Sarbacane vous propose de créer en quelques clics seulement un scénario de relance automatique à destination des destinataires d’une campagne en fonction de leur comportement grâce au nouveau déclencheur “campagne reçue”. Gain de temps et efficacité garantis !

 

5 conseils pour réussir vos scénarios de relance automatique

N’envoyez pas systématiquement une relance

Si vous relancez systématiquement vos abonnés à chaque campagne envoyée, vous risquez de le(s) sur solliciter et d’être perçu comme trop intrusif. Il est par exemple inutile de renvoyer un message aux non ouvreurs de votre newsletter mensuelle qui a principalement vocation à informer vos abonnés et non de susciter une interaction avec vos services. Nous vous recommandons de ne relancer que certaines de vos campagnes, notamment celles qui nécessitent une réponse ou une action de la part de l’internaute : inscription à un webinaire, participation à un événement, questionnaire en ligne,… Pour les relances purement commerciales, il faut veiller à ne pas paraître trop insistant ou trop agressif. N’envoyez qu’une seule relance et choisissez un wording adapté. Bien utilisées, les relances vous permettront de développer une meilleure relation avec vos clients (acquisition/fidélisation).

 

Modifiez le contenu

Il est rarement pertinent d’envoyer exactement la même campagne à vos destinataires. Cela pourrait même les irriter et les pousser à se désinscrire. Si vous souhaitez garder le même message dans les grandes lignes, pensez au moins à modifier l’objet et le preheader de votre message et à utiliser des visuels plus attractifs par exemple.

 

Choisissez la bonne fréquence d’envoi

Laissez le temps à vos contacts d’ouvrir votre premier email avant d’envoyer un message de relance. Il est d’usage d’attendre au moins 3 jours avant d’envoyer un second message. En BtoB, prenez également en considération le fait que vos interlocuteurs ne consultent pas toujours leur boîte de réception le week-end.

Testez et analysez les retours de vos relances

Veillez à suivre les indicateurs clés de performance. Tout le monde réagit de manière différente en recevant une relance. Commencez par relancer les destinataires d’une campagne spécifique et voyez comment votre base réagit. Si les retours sont positifs, vous pouvez décliner ce scénario pour d’autres campagnes email. Si les plaintes et les désabonnements augmentent, il vous faudra alors repenser votre stratégie.

 

N’oubliez pas les contacts actifs

Bien évidemment quand on parle de scénario de relance, on pense tout de suite aux inactifs (non-ouvreurs, non cliqueurs). Mais n’oubliez pas qu’un scénario d’automation a deux branches dont une est prévue pour les destinataires actifs de votre campagne. Pensez à construire cette branche du scénario également en leur adressant un message adapté.

Avec des scénarios adaptés et bien pensés, le marketing automation s’avère être un outil formidable pour améliorer la relation clients, le taux de conversion ainsi que la qualification et la segmentation de vos listes de contacts.

 

Pourquoi et à qui envoyer vos emails de relance ?

Pourquoi ?

La plupart du temps, une campagne a pour but d’atteindre un objectif de conversion. La première campagne est généralement insuffisante pour vous fournir un nombre de clics (et donc de conversions) suffisants. C’est là qu’interviennent les emails de relance. Concrètement, lorsque vous créez une campagne email incluant une offre, certains destinataires vont souscrire à cette offre, d’autres liront votre mail sans aller jusqu’à la conversion attendue, et d’autres ne vont même pas ouvrir votre message. Ce sont les trois types de profils parmi les destinataires. L’objectif étant bien entendu qu’un maximum d’entre eux effectuent l’action de conversion souhaitée : achat, inscription, réponse à un questionnaire ou autres. Une relance email permet d’inciter les contacts s’étant contenté de lire le mail sans passer à l’action et ceux n’ayant pas ouvert l’email, à effectuer l’action de conversion que vous souhaitez.

 

A qui ?

Ouvreurs ou non-ouvreurs, cliqueurs ou non-cliqueurs, là est la question. Et les réponses divergent selon les points de vue. Généralement, le segment sur lequel vous aurez les meilleurs taux d’ouverture, de clics et de conversion, sera celui des ouvreurs et des cliqueurs. Logique ! Même si le volume de cette cible est relativement faible, ces destinataires ont clairement montré un intérêt envers votre marque. C’est donc un segment à ne pas négliger. Bien entendu, il est fréquent de router sur les non-ouvreurs ou les non-cliqueurs pour pouvoir toucher une cible plus large et donc générer plus de conversions. N’oubliez pas cependant que solliciter à nouveau des destinataires qui n’ont pas souhaité ouvrir votre premier mail, peut mener générer des désinscriptions et des plaintes. Pensez également, dans ce sens, à préserver votre réputation d’expéditeur auprès des FAI et webmails qui préfèrent que vous routiez vos campagnes email sur des destinataires ayant déjà interagi avec vos communications. Il faut donc veiller à utiliser les relances sur les inactifs avec parcimonie et dans certains cas bien définis.

 

 

Exemple de scénario automatique de relance

Partons du principe que vous organisiez un événement à Paris et que vous souhaitiez inviter vos contacts à s’y inscrire.

Vous envoyez un premier email pour inciter les destinataires à s’inscrire à votre événement. Vous analysez les résultats de votre première campagne pour identifier les différents profils parmi vos destinataires et leur adresser un message adapté. Plusieurs segments se dessinent :

  • Non-ouvreurs
  • Ouvreurs mais pas inscrits à votre événement
  • Ouvreurs et inscrits à l’événement

 

Cas n°1 : Scénario de relance pour les non-ouvreurs

Trois jours après l’envoi de votre première campagne, vous relancez les destinataires n’ayant pas ouvert le mail pour les inciter à s’inscrire. Vous leur adressez le même message sur le fond mais vous changez l’objet, le preheader et les visuels de votre campagne. Ce sont ces éléments qui les convaincront peut-être d’ouvrir votre campagne et donc potentiellement de s’inscrire.

S’ils ouvrent votre seconde campagne mais ne s’inscrivent pas, ils rejoindront la branche des ouvreurs de votre scénario (cas n°2).

S’ils s’inscrivent, ils basculeront vers un autre scénario dédié aux inscrits (cas n°3).
Si, malgré vos efforts, ils ne s’inscrivent pas, vous pouvez leur envoyer une campagne après l’événement en leur transmettant un résumé des temps forts et annoncer vos prochains événements.

 

Cas n°2 : Scénario de relance pour les ouvreurs qui ne se sont pas inscrits

Ces contacts ont manifesté de l’intérêt pour votre message puisqu’ils l’ont ouvert. Mais le message n’a pas été suffisamment convaincant pour qu’ils se décident à s’inscrire. Vous leur envoyez donc un message différent en prenant soin d’y intégrer des éléments de réassurance, comme par exemple :

  • Témoignages de participants des années précédentes
  • Avantages pour les participants
  • Les garanties que vous proposez

Pensez également à mettre en avant vos coordonnées pour qu’ils puissent vous contacter facilement en cas de questions.

Si, malgré vos efforts, ils ne s’inscrivent pas, vous pouvez également leur envoyer une campagne après l’événement en leur transmettant un résumé des temps forts et annoncer vos prochains événements.

 

Cas n° 3 : Scénario de relance pour les ouvreurs inscrits

Vous envoyez une confirmation d’inscription avec le programme complet à ceux qui se sont inscrits en les intégrant à un autre scénario automatique de type “Bienvenue”.

Quelques jours avant le séminaire, ils recevront un email de rappel avec un récapitulatif des infos importantes.

Puis vous leur enverrez un email de remerciement après l’événement.

 

 

Construire un scénario de relance avec Sarbacane

Créez une campagne automatique de type “Campagne reçue”

Dans votre compte Sarbacane, créez une nouvelle campagne. Sélectionnez “Campagne automatique” puis choisissez le connecteur “Campagne reçue”.

 

Trigger scénario relance

 

Ce connecteur vous permettra de relancer automatiquement les inactifs de votre campagne mais aussi de créer un scénario différent et évolutif avec les actifs (ouvreurs, cliqueurs) de votre campagne.

 

Paramétrez le connecteur

Commencez par sélectionner la campagne d’origine dont l’envoi déclenchera l’activation de votre scénario.

Définissez le type de comportement qui déclenchera votre scénario :

  • A ouvert / n’a pas ouvert
  • A cliqué / n’a pas cliqué
  • Est en NPAI / n’est pas en NPAI

Notifiez ensuite le délai à partir duquel les contacts qui n’ont pas effectué l’action indiquée (ouverture, clic, etc) doivent recevoir le scénario dédié aux inactifs.

Pour terminer, reliez une ou plusieur(s) listes de désinscription à votre scénario.

 

Paramètres scénario relance

 

 

Construisez un scénario de relance qui s’adapte au comportement des destinataires

Pour chaque branche du scénario, vous pourrez effectuer deux types d’actions :

  • Ajouter un message
  • Insérer les contacts dans une liste

 

Ajouter un message

Pour créer votre premier email de relance depuis l’interface de création de campagne automatique, cliquez sur le bouton “Ajouter un message” dans le menu d’action associé à l’événement déclencheur souhaité (selon ce que vous avez configuré : a ouvert ou n’a pas ouvert / a cliqué ou n’a pas cliqué / est en NPAI ou n’est pas en NPAI).

Sélectionnez l’Email Builder comme mode de création pour choisir un template ou créer votre message en partant de zéro. Lorsque vous avez configuré et édité votre message comme vous le souhaitez, vous pouvez le valider. Vous serez alors automatiquement redirigé vers l’outil de création de campagne automatique.

Vous pouvez également ajouter d’autres messages à votre scénario en fonction du comportement de vos destinataires (ouverture, clic, NPAI) grâce au bouton « Ajouter une condition ». Vous pouvez également choisir d’ajouter un message sans ajouter de conditions préalables. Dans ce cas, tous les destinataires recevront ce second message quelque soit leur comportement (inactifs, ouvreurs, cliqueurs).

 

Insérer le contact dans une liste

Au lieu d’ajouter un message à votre scénario, vous pouvez décider d’insérer vos contacts dans une liste en fonction de leur comportement.

Vous pourrez insérer vos contacts dans la liste de contacts ou la liste noire de votre choix selon le comportement de vos destinataires. Ainsi, vous pouvez, par exemple, placer en liste noire les contacts n’ayant ouvert aucune de vos relances.

Vous pouvez ensuite poursuivre votre scénario en utilisant le menu d’action sous l’action d’insertion.

Consultez le tutoriel pas-à-pas

Vous avez tous les éléments en main pour maximiser les performances de vos campagnes en programmant facilement des relances automatiques adaptées au comportement de vos destinataires. Comme toute bonne chose, veillez à ne pas abuser de l’utilisation de ce scénario.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée et les champs exigés sont marqués (*) et svp n’oubliez pas de rester poli(e) ;-) !


Prendre rendez-vous avec un consultant

Discutons :

- de vos enjeux marketing

- de vos besoins fonctionnels

- d'un niveau d'accompagnement adapté

Essayer gratuitement