RGPD

Votre choix concernant les cookies sur ce site

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, mesurer l'efficacité de nos publicités et offrir une expérience plus sûre. En naviguant sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour collecter des informations sur et en dehors se Sarbacane Pour en savoir plus, consultez notre Politique relative aux cookies ou rendez-vous dans vos préférences en matière de cookies pour gérer vos paramètres.

done Votre adresse a bien été enregistrée
close
error_outline Email invalide
close

Prendre rendez-vous avec un consultant

Discutons :

- de vos enjeux marketing

- de vos besoins fonctionnels

- d'un niveau d'accompagnement adapté

Essayer gratuitement

Le blog de l'actualité marketing

Retrouvez conseils, bonnes pratiques et nouveautés pour maîtriser votre communication multi-canale

Blog Sarbacane

RGPD et Emailing : tout comprendre sur la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données

RGPD et Emailing : tout comprendre sur la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données

Recevez les bonnes pratiques pour optimiser vos campagnes emailing

En mai 2018 entrera en vigueur le fameux RGPD : le Règlement Européen sur la Protection des Données. Il vise avant tout à renforcer la protection des données personnelles des internautes. De nombreux articles en ont déjà parlé et beaucoup imaginent que cette réglementation touchera de plein fouets les acteurs de l’email marketing français et leurs utilisateurs.

Nous avons concocté pour vous une infographie* résumant les réels changements qui seront apportés par le RGPD, et son implication pratique dans le domaine de l’emailing.

 

RGPD et Emailing, ce qui va changer

L’infographie s’attarde en particulier sur le sujet du consentement préalable, qui est l’un des points cruciaux de cette nouvelle réglementation. Pour en illustrer les conséquences, cette infographie met en lumière un aspect précis du RGPD, le consentement, et passe à la loupe deux de ses applications les plus concrètes dans le cadre de l’envoi de prospections commerciales : la création de compte et l’inscription à la newsletter. Deux tunnels de génération de leads qui sont utilisés par de nombreuses entreprises et qui seront encore davantage encadrés par le RGPD.

En partant de ces exemples, nous vous présentons les pratiques qui ne seront plus possibles d’employer suite à la RGPD et par quoi les remplacer. On constate par exemple qu’il ne sera plus possible de pré-cocher une case autorisant l’entreprise à envoyer des communications commerciales à l’utilisateur qui crée un compte. De même, inciter à l’inscription à une newsletter en promettant une offre promotionnelle sera interdit. Impossible donc de conditionner l’obtention d’une offre commerciale à l’inscription à un formulaire, ou encore de collecter des données non nécessaires à la finalité pour laquelle un formulaire est prévu.

L’infographie reprend également les définitions du consentement préalable et tout ce que cela implique d’un point de vue purement pratique pour les entreprises.

 

Des sanctions lourdes en cas de non-respect du règlement

Comme toute réglementation, le RGPD sera accompagné de son lot de sanctions à l’encontre des entreprises qui n’en respectent pas les conditions. Les amendes pourront s’élever à 4% du chiffre d’affaires international de l’entreprise en tort avec un plafonnement à 20 millions d’euros. Avec un tel dispositif, le parlement européen est bien décidé à mettre un terme au non-respect des données personnelles sur le web.

 

Les entreprises devront s’assurer de travailler avec des prestataires conformes au RGPD

Toute entreprise qui collecte des données personnelles devra désormais s’assurer que les prestataires avec qui elle travaille dans tout le transfert et traitement de ces données soient en mesure de respecter toutes les exigences du RGPD. C’est notamment le cas pour les campagnes marketing, qui sont très souvent envoyées via des solutions professionnelles tierces comme Sarbacane.

En tant qu’entreprise leader des solutions emailing en France, nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour être conforme au RGPD avec notamment la mise en place d’une équipe de mise en conformité au RGPP ainsi qu’un registre de traitement permettant d’avoir une visibilité perpétuelle et à jour sur les traitements de données personnelles. De plus, comme toujours, nous hébergeons l’ensemble de ces données au sein de l’Union européenne. Notre conformité au RGPD permet donc à nos clients d’envisager sereinement le passage au RGPD en mai 2018.

infographie RGPD emailing

9 commentaires

David

Il y a 3 ans

Merci pour votre article plus que complet.
Nous disposons d'une boutique de décoration maison et jardin (Meuble TV, bain de soleil, salon de jardin, canapé etc....)

Il est donc pour nous important de respecter la réglementation en vigueur pour nos campagnes emailing à venir !

Merci pour votre travail

Répondre

Gaboriau

Il y a 2 ans

Bonjour,

Tout d'abord, merci pour cet article très interessant. Néanmoins j'ai une question concernant ce que vous indiquez dans la section 'sanction' :

Le receuil du consentement d'un client n'est pas nécéssaire pour adresser à celui-ci des campagnes emails concernant des produits et des services analogues à ceux déjà achetés par le client concernée.

Cela va à l'encontre de tout ce que j'ai pu lire sur les autres site et je n'ai pas trouver une seule source indiquant cette possibilité.

Pouvez vous m'indiquer où trouver plus d'information concernant ce point ?

Merci d'avance pour votre retour.
Cordialement.

Répondre

Romain

Il y a 2 ans

Bonjour,

Oui, la source est la CNIL : https://www.cnil.fr/fr/la-prospection-commerciale-par-courrier-electronique
Ces recommandations existent depuis plusieurs années et ne sont pas affectées par le RGPD.

Je cite :
"La publicité par courrier électronique est possible à condition que les personnes aient explicitement donné leur accord pour être démarchées, au moment de la collecte de leur adresse électronique.

Deux exceptions à ce principe :

si la personne prospectée est déjà cliente de l'entreprise et si la prospection concerne des produits ou services analogues à ceux déjà fournis par l’entreprise.
si la prospection n'est pas de nature commerciale (caritative par exemple)"

Je vous invite à parcourir le site de la CNIL sur lequel vous trouverez toutes les infos liées au RGPD et aux règles en vigueur en matière de prospection.

Bien à vous,

Romain.

Répondre

Dani

Il y a 2 ans

Merci pour l'infographie ... Partager.

Répondre

Marie Balland

Il y a 2 ans

Bonjour Dani !
Nous sommes ravis que l'infographie vous plaise :-)
N'hésitez pas à jeter un œil à nos autres infographies !
Bonne journée à vous
Marie

Répondre

Youssef Habchi

Il y a 12 mois

Bonjour,

Concernant la RGPD j'aurais une petite question. Je gère un site de mise en relation entre particuliers et professionnels. C'est un service gratuit pour les particuliers et payant pour les pro.
Ne voulant pas alourdir le processus de conversion nous souhaitions éviter d'introduire une case à cocher avant validation de la demande de l'utilisateur.
Pour se faire nous avons indiqué dans les CGU et lors de la validation que le fait d'envoyer la demande équivalait à une acceptation des CGU et Politique de confidentialité.
Mais sommes nous dans les clous de la RGPD en fonctionnant de la sorte ?

Merci par avance pour votre aide.

Répondre

Marie Balland

Il y a 12 mois

Bonjour et merci pour votre message !
Les critères à respecter pour être conforme au RGPD sont nombreux et il est difficile d'évaluer la conformité au RGPD de votre site à la simple lecture de votre message.
Je vais cependant essayer de vous donner quelques pistes pour répondre à vos interrogations.

Par demande, je suppose que vous entendez le fait de remplir un formulaire de contact / de devis et de le valider.
Un formulaire de contact, aussi banal et simple puisse-t-il être, constitue néanmoins un traitement de données personnelles. Il s'agit la plupart du temps d'une collecte de données puis de transmission, stockage et réutilisation de ces données. Ainsi, ce formulaire se doit donc d'être conforme au RGPD.

La case à cocher n'est à mon sens pas un obstacle au process de conversion. Les utilisateurs sont habitués à rencontrer ce genre de demande sur un site Internet. Au-delà, je pense même que la présence d'une case à cocher suscite également la confiance de l'internaute. Cela vous permet également d'obtenir de manière simple le consentement clair des personnes à voir leurs données collectées, stockées et réutilisées et donc de répondre à un des critères de conformité au RGPD. Le RGPD vous impose aussi par ailleurs d'être transparent et d'informer les personnes concernées de la finalité du traitement de leurs données.

Il m'est difficile, sans plus de contexte, de répondre à votre question. Néanmoins j'espère avoir pu vous apporter quelques éléments de réponse.
Si vous avez le moindre doute, je vous invite à contacter la CNIL qui accompagne les entreprises comme la vôtre dans leur mise en conformité au RGPD et répond à leurs interrogations sur le sujet.

Une belle journée à vous !
Marie

Répondre

Youssef Habchi

Il y a 12 mois

Vous avez bien saisi le cadre dans lequel nous évoluons.
Au delà d'alourdir le processus de conversion et après quelques tests il s'est avéré que le taux de conversion baissait en introduisant des cases à cocher. Cela dit nous voulons absolument être dans les clous de la RGPD et d'après votre réponse et mes recherches depuis hier soir, le consentement explicite de l'internaute est obligatoire ce qui signifie que nous devrons prochainement introduire cette case à cocher.
Merci beaucoup pour votre réponse.

Bonne journée

Youssef

Répondre

Marie Balland

Il y a 12 mois

Je suis ravie d'avoir pu vous aider. N'hésitez pas à revenir vers nous au besoin.
Bonne journée
Marie

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée et les champs exigés sont marqués (*) et svp n’oubliez pas de rester poli(e) ;-) !